Roumanie

Après des mois de préparation nous sommes enfin partis. Première étape : la Roumanie.

20150401131814-resized-1024Notre première journée fut longue mais tout s’est bien passé : aucune casse de vélo dans l’avion, ni de vis perdues lors du démontage et du remontage : parfait ! Le trajet entre l’aéroport et Bucarest était quant à lui un peu moins simple. Nous avions deux options : l’autoroute ou une partie sur un chemin de terre et le reste par la route. Nous avons pris la deuxième option. Le chemin était effectivement plein de terre… boueuse ! Ce qui nous a valu un encrassage des gardes-boue, ils portent bien leur nom ! Nous avons aussi pu constater la quantité de chiens errants (et agressifs) en Roumanie. Précisons que Fanchon en a la phobie ! Les églises sont très présentes dans les campagnes, et sont souvent en bien meilleur état que la plupart des maisons.

Ensuite se sont enchaînés deux jours de visite à Bucarest avec les copains tous venus pour le mariage. Gabriel qui était déjà venu il y a 5 ans a pu noter une amélioration dans la ville : moins de fils électriques, de chiens et de voitures. Bucarest compte de nombreuses églises orthodoxes. Son architecture est inspirée soit de l’architecture française, soit du style communiste, ce qui crée un réel contraste !

20150402093815-resized-1024Le Palais du Parlement reste un bel exemple d’architecture construite sous le régime communiste. Appelé autrefois la Maison du Peuple, il fut érigé à partir de 1984 par Ceausescu. Sa surface au sol de 45000 m² ainsi que ses 12 étages reflètent parfaitement la mégalomanie de ce dictateur. Lors de sa construction, plusieurs architectes ont travaillé en parallèle, ce qui confère aux nombreuses pièces des styles parfois très différents.

20150404095357-resized-1024Le voyage s’est poursuivi à Craiova pour le mariage franco-roumain de Pierre et Oana. Tous les invités furent accueillis pour le repas du Midi chez la grand-mère de celle-ci. La tradition veut que les étrangers, en signe de bienvenue, soient accueillis avec un morceau de pain à tremper dans du sel.

La journée s’est poursuivie dans un restaurant typique roumain.  Nous avons passé toute la nuit à danser en rond sur de la musique traditionnelle. Le mot d’ordre était de danser entre chacun des plats et dieu seul sait qu’ils étaient nombreux ! Les roumains étaient infatigables, les morceaux duraient minimum 15 minutes chacun. Alors quand c’était parti, c’était parti pour un petit bout de temps ! Nous profitons d’ailleurs de ce post pour remercier Pierre et Oana pour les danseurs traditionnels, ce fut une très belle surprise. Ainsi que pour leur accueil chaleureux tout au long de ce weekend.

Il est alors tant de quitter le matelas moelleux et la douche chaude pour commencer réellement notre voyage à vélo.

La première journée de notre voyage devait être tranquille. Notre départ reporté d’une journée nous permet de découvrir les différents villages sur notre route sous le soleil. Nous échangeons brièvement avec les gens rencontrés sur le bord de la route. La photo d’un nid de cigogne nous permet de rencontrer un petit papy très sympathique qui a lui aussi voyagé en Europe mais au volant d’un camion.

Au bout de 50 km nous décidons de trouver un endroit pour dormir. A la sortie d’un village nous rencontrons Claud, très sympathique qui rentre chez lui à pied. Il parle un peu français et nous invite à le suivre jusqu’à chez lui. Nous acceptons l’offre et continuons la route avec lui au rythme de la marche. Au bout de 10 km, nous comprenons qu’il habite en fait encore 20 km plus loin. Devant son insistance et voyant le soir arriver, nous convenons de se retrouver dans son village, nous à vélo et lui en stop. Mais lorsque nous arrivons, pas de Claud et l’endroit convenu ne parle à personne.

 

20150408062921-resized-1024A côté de l’église, nous demandons à une personne qui en a les clés si l’on peut mettre notre tente dans la cour. Dan refuse mais nous invite chez lui. On se retrouve alors invités à dormir et à manger dans la maison traditionnelle de sa famille. L’eau est tirée du puits et notre chambre est chauffée au poêle de masse. Nous gagnons aussi le droit à une visite privée du monastère du coin où travaille sa femme Georgica. Le lendemain Miha, la fille se met en retard au travail pour nous dire au revoir. Nous avons le droit à un bon petit déjeuner d’oeufs et de saucisses, de quoi prendre des forces pour traverser le Danube et rejoindre la Bulgarie !

Cette première journée fut finalement très éprouvante avec ses 80 km et ses rencontres magnifiques !

7 Comments

  1. Merci pour les nouvelles, je ne les ai vues qu’hier mais je croyais que lorsqu’on était inscrit sur votre site on recevait un mail à chaque fois que vous ajoutiez quelque chose, donc j’attendais. Vous faites ça bien, nous avons droit à un peu d’histoire du pays en plus ! Il y a juste les trois photos qui accompagnent le récit qui ne sont pas visibles…
    Les puzzles des vélos sont impressionnants ! Bonne route et à plus. Bisous

  2. bon courage pour la suite mais le debut est plutot encouragent belle expérience ce mariage A+

  3. Les photos s’affichent pas chez moi… snif… (mais c’est peut être que chez moi: chrome et firefox, ubuntu)

  4. C’est un beau début ! Vous avez des photos des danseurs pour ma ptite collection ? Je suis contente de m’être inscrite assez tôt pour suivre vos aventures dès leur début. 🙂 Bises

  5. Belle première expérience en Roumanie et contrairement à ce qu’on pourrait penser c’est vrai qu’ils savent recevoir et sont très accueillant. Méfiance aux morsures bonne route

  6. Courage maintenant. Les aventures sont enfin là ! Et pour Fanchon, vivement les portes de l’Asie, il parait qu’ils mangent les chiens là-bas ! ;.)

  7. Super vos premiers récits de voyage, continuez à nous régaler de vos belles péripéties !
    PS : sur Chrome, je vois bien les 3 photos qui accompagnent le récit 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.